Sélectionner une page

SportUp Summit, les start-up au au sommet

À Font-Romeu, le premier jour du reste de la vie d’un entrepreneur commence en sweat-shirt rose… Perchés au sommet des montagnes, au cœur du gigantesque site du CREPS, plus de 150 participants ont débarqué, jeudi 22 septembre, pour le SportUp Summit : un condensé d’entrepreneuriat dédié à l’innovation dans le domaine du sport. Ici, pas de chemise ni de cravate. Baskets et gilet rose à l’effigie du SportUp Summit sont de rigueur. Peu se connaissent mais tous vont travailler ensemble durant trois jours. Quelques heures après leur arrivée, chaque participant s’est présenté rapidement — un mini pitch de cinq mots — puis les 18 porteurs de projet et 12 entreprises de moins de 36 mois ont tiré au sort les membres de leur équipe.

« Les maîtres-mots de ces trois jours sont « pugnacité », « bienveillance » et « exigence » … »

Pierre Alzingre

Catherine Berger (LRSet),
Mathieu Anglade (Region),
Jean-Marc Oluski (Président LRSet)

Au total, 30 équipes sont composées d’un porteur de projet, d’un sportif de haut niveau, d’un représentant d’une entreprise ou d’une start-up et d’un accompagnant au développement issu d’un organisme institutionnel (LRSet, Synersud, Rezopep, Madeeli, TransfertsLR, Via Innova, le Business Innovation Center, Languedoc-Roussillon Incubation, Lozère Développement, Créalia, Réalis, Créaude, CCI…).

Ensemble, ils devront travailler pour accélérer chaque projet, en vue d’une finale haute en couleur qui se déroulera samedi devant un jury. Si les maîtres-mots de ces trois jours sont « pugnacité », « bienveillance » et « exigence », les entrepreneurs ont une mission : celle de se laisser guider. « Il ne peut vous arriver que des choses exceptionnelles ! » ont-ils été prévenus. Mesdames, Messieurs, vous êtes donc priés de « croire », d’ « oser » et de prendre des risques…

Les participants se préparent

Vous voulez être tenu informé dès la sortie d’un nouvel article?